Alzheimer : une mauvaise santé orale augmenterait les risques

Une étude parue dans la revue Neurology. Après de nombreuses recherches sur le lien entre santé bucco-dentaire et risques de démence, des chercheurs de l’École de Santé publique de l’université du Minnesota, aux États-Unis, ont démontré que les personnes atteintes d'une forme de parodontite sévère avaient plus de risques de développer des troubles cognitifs légers pouvant aller jusqu'à la démence quelques années plus tard.

Un risque accru de démence

Afin d’étudier le lien entre les bactéries parodontales et les maladies neurodégénératives, l’équipe de scientifiques a suivi le dossier médicale de près de 8000 personnes pendant près de dix-huit ans. Au cours de leurs recherches, 19% des participants souffrant d’une parodontite ont développé une démence plus ou moins grave. Parmi eux, un quart avaient souffert d'un déchaussement d’une ou d'un bloc de dents.

Il semblerait que les parodontites légères induiraient un risque légèrement plus faible (18%) de démence. A l'inverse, chez les sujets ne présentant aucun trouble bucco-dentaire, seulement 14% des personnes sont touchées par une démence. Bien évidemment, les travaux ont pris en compte d’autres facteurs de risques tels que le diabète, l’hypercholestérolémie ou encore le tabagisme.


La causalité n'est pas démontrée, mais les suspicions sont là. "Nous n'avons pas prouvé la causalité. Mais s'il est causal, l'impact sur la population pourrait être significatif. La moitié de la population a une maladie parodontale suffisamment grave pour les exposer à un risque plus élevé", a déclaré l'auteur principal de l’étude, Ryan T. Demmer, professeur agrégé d'épidémiologie à l'Université du Minnesota.

La parodontite, prévenir et guérir

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 10% de la population mondiale souffre d’une forme sévère de parodontite. Les maladies parondontales sont des pathologies qui touchent et détruisent les tissus de soutien des dents (le parodonte). Elle peut entrainer des douleurs, une hypersensibilité dentaire, des abcès et, parfois, à terme, un déchaussement des dents allant jusqu'a leur mobilité engendrant leur perte.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout