• Dr Charles Faroche - Chirugien-Dentiste

Dentiste pour personnes handicapées

La mauvaise santé bucco-dentaire a un impact majeur sur la santé mais aussi l'autonomie des personnes handicapées. Certains constats sont alarmants. Pour changer la donne, un guide de 128 pages propose une mine de pistes et de conseils.


Les chiffres sont alarmants : environ 90% des personnes handicapées ont des problèmes de gencive (35% pour la population générale) et le risque d'attraper une carie pour un enfant handicapé est multiplié par quatre*. Près d'un demi-million d'enfants et adultes en situation de handicap n'auraient pas suffisamment accès, voire pas du tout à la santé bucco-dentaire.



Mauvaise santé bucco-dentaire


Or une mauvaise santé bucco-dentaire a un impact majeur tant sur la relation sociale que sur l'alimentation et ses conséquences, mais elle est également source de douleurs et donc de troubles du comportement non compris, sans parler de l'impact sur de nombreuses pathologies. Selon l'UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire), « c'est également un frein supplémentaire à l'intégration sociale des personnes handicapées sachant que le sourire est un passeport social au même titre que l'apprentissage, à l'inverse de l'halitose (mauvaise haleine) dont ils souffrent souvent. Une santé bucco-dentaire défaillante apparaît là comme une double peine ». Tandis que le déchaussement des dents concernerait 80 à 90 % des personnes handicapées mentales. Face à ce constat, l'UFSBD édite le guide « Tous mobilisés pour la santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap »**. Son objectif ? Proposer des solutions, issues des expériences du terrain, pour éviter le « sur-handicaps ». Pas moins de 128 pages pour tout savoir. Il est téléchargeable instantanément en ligne dans le lien ci-dessous (après avoir rempli ses coordonnées).


Des infos très pratiques


Ce guide s'adresse aux personnes en situation de handicap, famille et professionnels du secteur. Son credo : prévention ! Il insiste donc sur l'importance de la mise en place de protocoles d'hygiène bucco-dentaire au quotidien. Or, les personnes en situation de handicap ne sont pas toujours en capacité de les assumer seules et doivent être aidées. « Mais les soignants, les proches aidants sont-ils suffisamment formés ? », interroge l'Union. De nombreuses questions émaillent ces pages : le handicap peut-il avoir des conséquences sur les fonctions oro-faciales, quels sont les protocoles d'hygiène selon l'âge, quel matériel utiliser ? Le parcours de soins est également évoqué, avec des infos très pratiques. Quels sont les outils pour permettre la communication patient-praticien, les soins spécifiques, les réseaux, le type de prise en charge en milieu ordinaire ? Rappelons que, depuis le 1er avril 2019, un supplément par séance de soins remboursé par l'Assurance Maladie de 100 euros est proposé aux dentistes qui reçoivent des patients en situation de handicap lourd. Code YYY183.



Soulignons quelques unes des belles initiatives, passées, en cours et à venir :


https://www.soss.fr/

Les différents Réseaux Handident : https://www.google.com/search?q=handident&rlz=1C5CHFA_enFR918FR918&oq=handident&aqs=chrome..69i57j0l9.950j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8

http://reseau-sbdh-ra.org/

https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/une-clinique-dentaire-pour-enfants-et-personnes-handicapees-28-01-2020-12489678.php?share_auth=632704929e886ccbaf605ef0ca056f41


* Dr Martine Hennequin, audition publique de la HAS « accès aux soins des personnes en situation de handicap », octobre 2018 ** Avec l'appui d'AG2R La mondiale, de Malakoff Humanis, d'Ircem Groupe et sous la coordination du CCAH (Comité national coordination et handicap)

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout